Home » Que sont nos formations ?

Que sont nos formations ?


Deux types de formations

   

    1° Des sessions interactives de quatre demi journées (3 heures et demi), à deux semaines d'intervalle, pour des groupes de trois prédicateurs,

    2° Des coaching individuels, sur rendez-vous (écoute en paroisse suivie de deux ou trois réunions de deux heures)


L'objectif de ces formations est double :

    - que les prédicateurs évaluent comment ils sont entendus et compris, et ce que retient leur auditoire car habituellement ils n'ont aucun retour ou des commentaires biaisés

   - qu'ils amplifient leurs chances de transmettre à leurs auditeurs, « la fascination de la figure du Christ, ouvrant la porte de leur intelligence et de leur cœur » (message final des évêques du Synode sur la  Parole de Dieu)

     

Les SOH, Sessions d'Optimisation des Homélies

Les SOH, Sessions d'Optimisation des Homélies - SOHcatho.org

 

             Quatre séances de 3 heures et demie           pour 3 inscrits :

 

 ●   La première séance est consacrée d'abord à un diagnostic des charismes et difficultés de chaque prédicateur puis aux outils ACCMA :

      - Accrocher dès le premier instant,

      - Convaincre les intelligences par des méthodes appropriées,  

      - Toucher les Cœurs en communiquant ma propre conviction

    - Aider à Mémoriser car si l’auditoire ne se souvient de rien à quoi servirait l’homélie ?

     - Activer un Agir chrétien en proposant des "modèles" pour qu’ils n’en restent pas au théorique.



●   La seconde séance est centrée sur l’Objectif de l'homélie : que souhaitez-vous obtenir de ceux qui vous écoutent ?

   - en partant de Luc 3, 1-14 et d'exemples de la vie professionnelle, pourquoi il essentiel de choisir un objectif précis;     

     - les trois sortes d’objectifs ; ce que je veux qu'ils sachent, qu'ils sachent faire ou qu'ils aient envie de faire (connaissances, compétences, comportements), 

     - la nécessité de varier les objectifs pour réaliser une pédagogie d’initiation au long des 52 dimanches,

    - comment faire son choix en partant du lectionnaire et en tenant compte des besoins de l'auditoire, 

      -  la façon de composer l’homélie en la centrant sur l’objectif (la méthode SOH).



●   La troisième séance est consacrée à l'expression orale. « Comment faire passer ma conviction » ? (L'impact sous-estimé du non-dit)

     - L'attitude générale

      - Le regard : pour moi et pour eux…

    - Les variations vocales et les silences pour que l'auditoire s'approprie le message,

      - La gestuelle

      - Les expressions du visage.



●   La dernière séance est une récapitulation/synthèse.

     -  Ce qui compte n'est pas tant tout ce que j'aimerais dire, mais ce qu'ils emporteront,

      -  Ils emporteront d'autant plus que je leur aurai laissé le temps de réfléchir,

       -  Beaucoup passe par ce qu'on appelle le "non-dit,

       -  Pour choisir un objectif, il faut préalablement avoir dressé la liste des possibles à partir des textes du lectionnaire,

      -  La préparation doit se faire par étapes : "ruminatio" d'abord, puis choix de l'objectif, ensuite rédaction du carton/parachute, vérification d'ACCMA, et en dernier, travail de l'expression orale.

  

Cette formation associe : 

 

- de la théorie :

    - l'enquête du Pélerin sur les homélies à feuilleter avant la session, pour se sensibiliser
      - un livret à lire avant et pendant la session,
      - des exposés interactifs au cours de chaque séance.

 

- de la pratique :
      - exercices-homélies devant les autres inscrits et les auditeurs, suivis d'analyses collectives et de vidéo-confrontations,

      - exercice-objectifs : pour un dimanche précis, dresser la liste des obcjectifs possibles afin de choisir le plus approprié,

      - exercice-intonations : pour prendre conscience de ce qu'elles transmettent, en positif et en négatif,

    - exercice-formulations : pour apprendre à choisir entre affirmative positive, affirmative négative et interogative.

 

- du temps :
     - deux semaines entre chaque séance, pour laisser le temps d'assimiler, 

     -  en cas de difficultés, des séances personnalisées entre deux séances.

 

          Les séances se déroulent dans une atmosphère chaleureuse, chacun étant là pour progresser. Elles se terminent généralement par un repas pris en commun.

 

Les coachings individuels

     

     Certains prédicateurs redoutant d'avoir à s'exercer devant des confrères, les coachings individuels leur sont destinés. Ils comporteront les mêmes exercices et exposés (ACCMA, Objectifs, Expression orale, Méthode SOH) mais adaptés à leurs difficultés. En revanche on perd le bénéfice des analyses réciproques.


Quand et où ?

     Dates et lieux seront choisis avec les formateurs qui viendont à deux, un animateur et un auditeur/vidéaste.


Comment ?

     D'abord une écoute, si possible en paroisse, lors d'un dimanche choisi par le prédicateur. Puis 2 ou 3 rencontres de deux heures, la première obligatoirement dans la semaine suivant l'écoute. Elles enchainent analyse, courts topos et répétition de l'homélie devant la vidéo. Cett formation dure en moyenne six heures.


Pas de vaccination sans injection de rappel.

Quelle que soit la formation SOH suivie, en session ou individuelle, une séance de rappel ultérieure est vivement conseillée.

 

Pourquoi ?

Chassez les mauvaises habitudes, cessez de faire des efforts et elles reviennent au galop ! De fait, quelques mois plus tard, les mêmes insuffisances réapparaissent souvent.


Quand ?

Six mois ou un an plus tard. Mais mieux vaut tard que jamais !


Comment ?

Sur le mode individuel. Le prédicateur propose deux rendez-vous, l'un pour une écoute en paroisse sans rencontre et l'autre durant la semaine suivante pour une analyse et si possible, la répétition immédiate de l'homélie devant la vidéo. Si le prédicateur le désire, il est possible de prévoir un (ou des) nouveau(x) rendez-vous pour travailler une homélie à venir après que le fond en ait été préparé.

Préparation des laïcs missionnés

SOHcatho a aussi une grande expérience de la formation des laïcs missionnés pour l'accompaganement des funérailles que ce soit à l'église ou au funérarium. Ce service peut donc être sollicité dans les diocèses ne disposant d'aucune autre ressource. Dans ce cas uniquement, nos formations traitent aussi du fond en plus de la forme.